Les compétences d’employabilité et l’autisme – Communication Partie 2

Post was published at Les compétences d’employabilité et l’autisme – Communication Partie 2 by daniel in Uncategorized.


Continuant sur notre discussion précédente, aujourd’hui, nous parlons un peu plus sur les compétences de communication que le Conference Board du Canada croit que sont nécessaires pour réussir au travail, et ce que cela ressemble à autistes dans le mélange.

La possibilité de poser des questions et comprendre d’autres points de vue est essentielle dans le milieu de travail. Si vous travaillez en équipe (dont nous parlerons plus sujet dans un poste plus tard), il est essentiel que tout le monde sait où l’autre vient afin que le meilleur travail est possible. Une chose que certains autistes ont qu’il peut obtenir de la manière ici s’appelle l’esprit-aveuglement, qui est l’incapacité de voir les perspectives des autres gens. Il ne peut comprendre que quelqu’un d’autre peut voir les choses différemment en raison de différentes informations et expériences passées.

Donc, si Bob est autiste et collègue Sally lui demande son aide à quelque chose, il peut devenir assez agité avec elle parce que cette tâche n’était pas dans sa description de l’emploi. Il n’est pas rendu compte que, comme elle n’a pas accès aux contrats d’emploie, elle probablement ne savait pas cette information. Ceci, combiné avec le symptôme fréquent de l’ ASD de ne pas comprendre la communication non verbale (ton de voix, gestuelle, etc.) peut souvent conduire à certaines prédicaments embarrassants. Comme un employé sur le spectre, il peut être utile que si vous dites à vos collègues que vous avez parfois des problèmes avec cela. De cette façon, personne n’est offensé et elles sauront expliquer sa version des choses, donc vous pouvez acquérir une compréhension plus complète. En tant qu’employeur ? Vous pouvez juste dire « Bob, je ne pense pas que Sally s’est rendu compte que votre contrat n’inclut pas soulever des objets lourds. Pas tout le monde a accès à des contrats. » Il peut être très instructif.

Quand il s’agit de faire usage de connaissances spécialisées pour résoudre les problèmes, les employeurs sont de la chance. Sur le spectre, les gens ont une tendance à avoir un domaine d’intérêt intense, et vous serez aux abois pour trouver quelqu’un qui en sait plus sur ce sujet. Donc, si il s’intéresse aux jeux vidéo et vous avez besoin d’un éditorial sur la conception de logiciels ou de la gestion des droits numériques, vous pouvez souvent prévoir un travail détaillé. De même, si l’analyse des données est son truc, vous pouvez trouver lui un atout lorsqu’il s’agit de démontrer des points forts ou évaluer les faiblesses.

Communiquer cette information spécialisée — ou toute information, vraiment — peut parfois être un défi pour les personnes sur le spectre. En raison de l’esprit-aveuglement, vous pouvez parfois l’attraper avec un peu trop de jargon ou en supposant que son auditoire s’intéresse à un sujet lorsqu’ils ne sont pas clairement, mais avec une petite correction de trajectoire, vous serez prêt à partir. Si vous êtes l’employeur, vous pouvez simplement lui prendre part et dire “John, pouvez-vous expliquer à Marie (la cliente) exactement ce qu’un T2202A forme est avant elle le signe? Je ne suis pas sûr qu’elle sait. » L’erreur ne sera jamais rendue à nouveau, et l’employé est autorisé à partir avec sa dignité intacte car il sait qu’il a été en mesure d’expliquer les choses correctement.

Il s’agissait juste de quelques trucs simples et idées sur l’aspect de la communication de l’acquisition de compétences pour les personnes avec autisme – là sont nombreux. La prochaine fois, nous allons discutter un peu plus sur la gestion de l’information, et nous avons une longue liste après cela. Les principaux plats à emporter, c’est que, tandis que les situations difficiles peuvent parfois apparaître, ils sont souvent résolus plus facilement qu’on pourrait penser, et la personne avec autisme peut aussi apporter des cadeaux au lieu de travail. Peut-être ici plus que n’importe où, un peu de compréhension peut aller un long chemin.

À vous voir la prochaine fois !

Daniel

Connectez avec nous

Déployer Specialisterne à travers notre mission de créer un million d’emplois pour les personnes avec autisme et défis similaires est notre priorité primordiale. Suivez-nous sur Facebook.

Recieve our jobs newsletter