Rencontrer Daniel Share-Strom

Post was published at Rencontrer Daniel Share-Strom by daniel in Uncategorized.


Salut, tout le monde,

            Mon nom est Daniel Share-Strom et depuis que j’étais un jeune adolescent, j’ai été un défenseur de l’autisme, travaillant à éduquer les familles, enseignants et professionnels de la santé sur ce que nos défis signifient et comment nous pouvons être mieux aidé et compris. Vous avez peut-être même vus un de mes événements de parler en public tout au long du sud de l’Ontario, intitulé « Les troubles du spectre autistique : Ce que les médecins ne vous disent et enseignants ne savent pas. »

            Comme un diplômé récent de l’Université avec le Syndrome d’Asperger, je suis devenu conscient de la rugosité, la recherche d’emploi peut être pour certaines personnes atteintes d’un trouble du spectre de l’autisme. C’est pourquoi je suis très heureux d’être le nouveau directeur de Communications pour Specialisterne de Canada. Le processus d’envoi des centaines de CV, rempli de lettres d’accompagnement individualisés, peut être un cauchemar pour mes défis organisationnels. Avez vous une vitesse lente de traitement de pensées et la difficulté avec le contact avec les yeux ? Eh bien, avoir du plaisir lors de votre entrevue rapide-entraîné et socialement correct. C’est pour ne pas mentionner l’appréhension immédiate sans instruction affichent les employeurs à connaître mon « état ». Ce qui rend faire pire la matière, c’est qu’il est parfois difficile de transmettre la signifient de nos difficultés à ceux qui veulent nous aider.

            Pour vous donner un exemple, j’ai un baccalauréat en Communications. Aussi loin que défis aller, j’ai une vitesse lente de traitement de pensées, trouble de traitement sensoriel, pauvre petite motricité et des problèmes de la proprioception. Mes doigts ne fonctionnent pas très bien. J’ai donc partagé toutes ces informations avec un spécialiste et souligné les défis physiques. Première offre d’emploi ils m’a trouvé ? Préparation de la nourriture dans une cuisine bien remplie. J’ai les remercié de me trouver l’ouverture, mais leur a rappelé que je cherchais surtout un travail d’entrée de gamme dans le domaine des Communications.

            La réponse ? « C’est parfait, parce que vous pouvez communiquer avec le chef. » Avec une croissance assez forte d’avoir mes doigts attachés à mes mains, j’ai refusé respectueusement. Avec tous ces défis physiques et sociales malentendus, faut-il s’étonner que la recherche d’emploi peut s’intensifier nos niveaux d’anxiété déjà hautes? Il est dommage que beaucoup d’employeurs ne comprennent pas encore ce que signifie être une personne avec autisme — y compris les nombreux dons qu’elle apporte à la table — il n’est guère leur faute. Afin de changer le lieu de travail, nous devons commencer par l’éducation : si nous pouvons changer la compréhension, nous pouvons changer la façon dont les gens réagissent.

            Voilà où j’espère être en mesure d’aider. C’est maintenant mon travail de prendre dans les rues et la blogosphère pour faire passer notre message à autant de personnes que possible. Ainsi, vous pouvez vous attendre un flux cohérent de mises à jour et articles ici sur le blog, nos pages de médias sociaux et par le biais de certaines autres initiatives que nous allons partager prochainement. En plus du contenu spécifiquement associé à Specialisterne, nous publierons des éditoriaux sur l’actualité liée à l’autisme et l’indépendance, en soulignant certaines des histoires plus intéressantes de la journée du monde ASD et choisirons même une sélection de contributeurs de commentaires notables de par le pays. Qui sait ? Si vous êtes assez intrigué, peut-être que nous pouvons encore réunir quelque temps et avoir une conversation plus approfondie sur la façon dont nous pouvons aider mutuellement. À long terme, c’est mon espoir que nous pouvons lentement rendre les entreprises plus ouverts envers les salariés sur le spectre, qui apportent souvent beaucoup plus à la table, qu’on leur donne crédit pour.

Pour l’instant, cependant, il est temps pour moi (et nous) à nous rendre au travail.

–            Daniel Share-Strom

Connectez avec nous

Déployer Specialisterne à travers notre mission de créer un million d’emplois pour les personnes avec autisme et défis similaires est notre priorité primordiale. Suivez-nous sur Facebook.

Recieve our jobs newsletter